Slated, Tome 1 : Effacée une trilogie qui promet d’être intéressante

slated,-tome-1---effacee-4430903-250-400

Je remercie les éditions La Martinière Jeunesse, ainsi que Megworld que vous pouvez trouver ici http://megworld.over-blog.com/

QUATRIEME DE COUVERTURE :

2054. Les criminels de moins de 16 ans sont  hospitalisés, leur mémoire effacée, leur agressivité gommée et leur béatitude  renforcée. Ils doivent repartir de zéro, contrôlés par un appareil greffé sur  leur bras.

Kyla, 16 ans, a ainsi été «réinitialisée» et doit tout  réapprendre sous le contrôle sévère de ses nouveaux parents adoptifs. Malgré son  effacement, elle fait d’étranges cauchemars et se découvre des aptitudes qu’elle  ne devrait plus avoir. Comme si son passé s’obstinait à remonter à la  surface…  Contrairement à la plupart des Effacés, Kyla est moins encline à
l’obéissance, semble être capable de supporter des situations violentes et  lorsque des lycéens commencent à disparaître, elle s’interroge…  Avec l’aide  de Ben, effacé, lui aussi, elle décide de tenter de comprendre mais cela s’avère plus difficile que prévu. Et Kyla n’est pas certaine de vouloir assumer ce passé  qu’elle sent progressivement revenir à elle…

MON AVIS :

L’auteur plante le décor avec soin, un univers où la science du cerveau a pris le pouvoir et où le gouvernement contrôle les individus. Mais si l’atmosphère générale est pesante, on est pas si loin de la vie d’aujourd’hui ce qui donne une dimension réaliste au récit. Les questions que se posent Kyla sont intéressantes et tournent autour du  « peut-on vivre sans passé ? », « Comment construire une vie d’adulte  si l’enfance est oubliée ?  » « Est-ce uniquement notre conscience qui dirige notre existence ?  » « Nos émotions peuvent-elles nous apprendre quelque chose sur nous même ?  »

L’histoire ne s’écoule pas sur un rythme effréné, au contraire c’est plutôt lent, mais cela ne veut pas dire non plus qu’on s’ennuie. On apprend un tas de petites choses, on savoure l’ambiance assez glauque, on se pose beaucoup de questions et on se surprend à attendre la suite avec impatience pour grappiller davantage d’informations.  Il n’y a pas tellement de rebondissements en soit, mais plutôt des découvertes qui s’égrainent petit à petit et qu’on a le temps d’assimiler car elles se fondent dans l’histoire et on parvient à les appréhender sans peine.

Vers la fin, l’histoire s’emballe un peu et augure d’un tome 2 plus dans l’action maintenant que les choses sont plus claires dans l’esprit de l’héroïne.

Une dystopie intéressante car tous les personnages sont troubles et comme emprisonnés par la société, ses règles et ses non-dits. Comme indiqué, il s’agit d’un premier tome car la fin est tout à la fois ouverte et déconcertante.

L’auteur, avec subtilité, nous amène  à nous interroger sur notre propre morale, notre positionnement en tant qu’individu dans la société.

Le tome 2 est sorti en septembre 2013 aux Etats-Unis, nous l’aurons surement fin 2014, le mien est déjà sur ma liste à commander 😉

 

Publicités

2 réflexions sur « Slated, Tome 1 : Effacée une trilogie qui promet d’être intéressante »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s