Le passage de Justin Cronin : un Monde post-apocalyptique qui tient en haleine

51cIjpPDm6L._

DESCRIPTION :

A son père, écrivain, qui lui demandait quel livre elle aimerait lire, la jeune Iris Cronin répondit : « L’histoire d’une fille qui sauve le monde ».

Ainsi germa dans l’esprit de Justin Cronin l’intrigue du Passage, la fascinante épopée qui a créé l’événement l’été dernier dans les pays anglo-saxons. A mille lieues des histoires de vampires pour adolescents, Justin Cronin, sortant du cadre purement littéraire de ses romans précédents, nous présente des monstres à glacer les sangs, et la description merveilleusement angoissante d’une Amérique post-apocalyptique.

Années 2010. Dans le Tennessee, Amy, une enfant abandonnée de six ans est recueillie dans un couvent… Dans la jungle bolivienne, l’armée américaine recherche les membres d’une expédition atteints d’un mystérieux virus… Au Texas, deux agents du FBI persuadent un condamné à mort de contribuer à une expérience scientifique gouvernementale. Lui et les autres condamnés à la peine capitale participant au projet mutent et développent une force physique extraordinaire. Les deux agents du FBI sont alors chargés d’enlever une enfant, Amy. Peu après que le virus a été inoculé à cette dernière, les mutants attaquent le centre de recherches.

Près d’un siècle plus tard. Une communauté a survécu à l’apocalypse causée par l’attaque des viruls, ainsi qu’ont été baptisés les mutants. Une adolescente la rejoint bientôt. Une puce électronique implantée sous sa peau révèle qu’il s’agit d’Amy, âgée désormais de plus de cent ans mais qui en paraît à peine quatorze… L’aventure ne fait que commencer.

MON AVIS :

J’ai lu ce livre en mai 2013 (près d’un an), mais je ne pouvais pas ne pas vous en parler!

Attiré par la couverture et le titre, je me suis retrouvée avec ce livre en mains et à la vue des 1265 pages j’ai hésité à l’acheter en me disant que ce serait peut-être long et fastidieux et par conséquent décevant.

Etant fan de romans futuristes et apocalyptiques, je ne pouvais pas passer à côté.

Ce livre est tout simplement grandiose.

Il y a dix livres dans ce livre, dix styles de narration différents, on a peur pour les personnages, on craint de tourner la page, c’est terriblement humain, on y croit dur comme fer.

Les personnages ont une humanité à fleur de peau et leurs destins entrecroisés dans le temps renforcent les liens que se tissent.

Dès que je me suis plongée dans ce livre, il m’a happée de mon levé à mon couché plus moyen de le lâcher très belle écriture, le livre nous tient « constamment » en haleine, ce qui se fait rare j’ai adoré l’intrique tout au long de ce roman. Je suis passée par diverses émotions (j’ai même pleuré à certains passages) j’ai aimé aussi le fait qu’on ne sait jamais à quoi on va s’attendre et le titre n’est même pas indicateur de ce que l’on s’apprête à y découvrir …

Dans une première partie, on semble assister à un roman d’espionnage mêlé de drame et de science-fiction.Une première chute brutale et on se retrouve propulsé dans un futur aux allures moyenâgeuses dont la narration tire, il faut l’admettre, un petit peu en longueur au début, avec beaucoup de personnages dont les liens sont initialement fastidieux à mémoriser.L’action repart ensuite de plus belle avec la recherche des origines d’Amy, adolescente centenaire, en ces terres où pullulent des mutants sanguinaires.

La mystérieuse Amy ; qui est-elle ??

Le personnage central de cette très belle histoire, celle par qui tout a (indépendamment de sa volonté) commencé et qui fera office de « messie » !

Malgré les 1265 pages, j’étais pressée d’arriver au bout pour en découvrir le dénouement !

J’ai parfois eu du mal a trouver le sommeil tant l’atmosphère était angoissante. Certains passages sont insoutenables et pourtant l’auteur nous laisse toujours un espoir et nous pousse à continuer notre lecture.

Pas mal de thèmes abordés existent déjà partiellement ou en totalité même si on ne nous en parle pas ouvertement, on se pose du coup beaucoup de questions sur notre présent et la manière dont certaines choses sont gérées…

La fin m’a laissé sans voix … surement pour mieux apprécier le tome 2 : les douze 🙂

Je n’ai qu’une chose à vous dire, foncez, allez acheter ce livre vous allez aimer! si vous aimer les catastophes, les livres sur le monde post-apocalyptique, les expériences médicales… FONCEZ 🙂

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur « Le passage de Justin Cronin : un Monde post-apocalyptique qui tient en haleine »

  1. bon tu m’as convainvu je le met sur ma liste a acheter car celui la je le veux en papier !! aller ma liste s’allonge je vais finir par arreter de lire tes avis :p

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s