Dans le lit de l’ennemi : Coco Chanel sous l’Occupation

71qhNSHSruL

Une biographie qui traque les indices

d’une vie compromettante

sous l’Occupation

374 pages grand format

Description :

Elle a incarné l’élégance française, révolutionné l’image de la femme, donné son nom à la plus prestigieuse des maisons de couture. Mais derrière la légende, Coco Chanel a laissé dans son sillage un parfum de scandale. Au-delà d’un antisémitisme dont elle ne se cachait guère, il manquait une pièce maîtresse au puzzle de sa vie.

S’appuyant sur des archives récemment déclassifiées, l’Américain Hal Vaughan, ancien diplomate et écrivain, lève les ultimes zones d’ombre en apportant les preuves de la collaboration de Chanel, recrutée officiellement comme agent par les services de renseignement de l’armée allemande dès 1940.

La créatrice entretient alors une relation passionnelle avec le baron Hans Günther von Dincklage, un espion nazi de haut rang, longtemps considéré, à tort, comme un play-boy inoffensif, et fréquente assidûment une petite bande de collaborateurs fort actifs.

Recréant à merveille l’atmosphère du tout-Paris de l’époque, cette biographie explosive éclaire d’un jour nouveau la personnalité insaisissable d’une femme dont le génie provocateur n’a pas fini de fasciner.

Avis :

La biographie mordante de Hal Vaughan sur le passé trouble de Coco Chanel pendant l’Occupation s’appuie sur des archives françaises, anglaises, allemandes et américaines déclassifiées.

Jusqu’à la lecture de cette biographie très documentée sur sa vie pendant l’Occupation, je préférais fermer les yeux sur les rumeurs concernant sa collaboration avec les Allemands pendant la Seconde Guerre Mondiale. Je me disais que, faute de preuves irréfutables, ces rumeurs restaient des rumeurs et pourraient n’être que le reflet de la jalousie ou de la méconnaissance… jusqu’à ce que je lise « Dans le lit de l’ennemi : Coco Chanel sous l’Occupation ».

Ce livre nous donne les preuves écrites au lieu de nous les citer. Si certains points semblent un peu tirés par les cheveux, il n’empêche que Coco Chanel descend de son piédestal après cette lecture,

Facile à lire, les pages se tournent toutes seules, notamment grâce à un travail de mise en page avec des insertions de photos, des citations diverses… Les preuves amenées sont intéressantes et qualitatives, elles permettent de se dire que, ce que nous dit l’auteur n’est pas qu’un ramassis de bêtises, loin de là!

Ce n’est pas une biographie parmi tant d’autres, elle met à jour de nouveaux éléments qui nous permettent de mieux appréhender la personne qu’était Coco Chanel, même si ce n’est pas très plaisant de découvrir ces aspects-là de sa personnalité.

Citations :

Voici l’image que Coco dresse d’elle-même et la légende qu’elle veut faire croire au monde entier : celle d’une Cosette affrontant avec audace un destin contraire pour parvenir à la célébrité, à la richesse et au pouvoir, et gagner le respect de l’élite.

Publicités

2 réflexions sur “ Dans le lit de l’ennemi : Coco Chanel sous l’Occupation ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s