Snowblind de Christopher Golden

91J2a8VVSwL

Auteur : Christopher GOLDEN – édition Bragelonne – 23€ – 384 pages

Lors d’une terrible nuit d hiver, la petite ville de Coventry fut frappée par une tempête de neige d une rare violence, qui fit de nombreuses victimes et disparus, laissant une marque indélébile sur l esprit des survivants. Douze ans après, alors que la vie a repris son cours à Coventry, se produit une série d événements étranges : les disparus de cette fameuse nuit maudite semblent être de retour… et une nouvelle tempête s annonce, cette fois-ci prête à tout dévaster sur son passage.

Mon avis :

Un livre, dont l’auteur est comparé par les médias à Stephen King qui va lui-même jusqu’à affirmer : « ce livre vous glacera les os et le coeur » sur la couverture, ne pouvait être un mauvais livre. Et cela s’est révélé tellement vrai !

L’ambiance froide, la tension tout au long des pages créé une inquiétude palpable.

Le livre se présente en deux parties. La première assez courte nous relate les faits d’origine et la seconde, beaucoup plus longue, se passe douze ans plus tard, ce qui nous permets de voir l’évolution des personnages et leur façon de gérer l »après ».

L’auteur parvient, avec brio, à nous transmettre la peur et la tension ressenties par ses personnages, sans aucune scène sanglante … ce qui confère au roman une grande qualité à travers un suspens et un mystère très efficace.

L’auteur a une écriture fluide et concise. C’est un digne roman de Stephen King, surtout dans les années 80.

Je suis juste légèrement déçue de la fin de l’histoire, qui est pour moi trop « simple », avec une question en suspend…

Citations :

« Ils vous arrachent l’âme – je n’ai pas de meilleure façon d’expliquer ce qu’ils font. Puis vous leur appartenez, et ils vous entraînent avec eux de tempête en tempête. Ils survivent grâce à ce qu’ils vous prennent au moment de la mort, et après, comme des sangsues. Chaleur, vie, âme, je n’ai aucune certitude. Dans le blizzard, on sent le monde des vivants, et sa chaleur, juste hors de portée. C’est ça le pire, savoir combien l’amour et la lumière sont proches. »

1312260953538502211846259

Publicités

6 réflexions sur « Snowblind de Christopher Golden »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s