History Of Violence de Wagner-Locke – BD –

imageScénario :  Wagner, John
Dessin : Locke, Vince
Editeur : Delcourt
Planches : 287
Collection : Contrebande

Dans une petite bourgade paisible des Etats-Unis, deux braqueurs sont abattus par Tom McKenna, qui devient une célébrité bien malgré lui, attirant l’attention des médias mais aussi de maffiosi qui le pensaient disparu. Ils croient reconnaître, dans ce père de famille en apparence tranquille, le tueur qu’ils recherchent depuis 20 ans. Le lourd passé de Tom McKenna lui revient alors en pleine figure. Il doit faire face à un groupe de gangsters assoiffés de sang et de vengeance. Prêt à tout pour préserver sa famille, il réalise qu’on ne brise pas aussi aisément le cercle de la violence. Ce récit dense, sombre et à la puissance rare a été porté à l’écran par David Cronenberg, avec Viggo Montensen, Ed Harris et William Hurt dans les rôles principaux.

**********************************

Cette histoire est parue pour la première fois en 1997. Elle a servi de base au film « A History of Violence » de David Cronenberg avec Viggo Mortensen.

ahistoryofviolencepl

Un polar assez noir, à la frontière du thriller au fur et à mesure que l’histoire se dévoile.

Chaque dessin ressemble à une esquisse. Il faut un peu de temps pour s’habituer à cet unique épaisseur de trait !

10563103
Ce style de dessins, rend parfaitement la violence et la torture des individus.

Ces 287 pages se lisent assez vite, le style étant simple et directe.

Je n’ai pas réussi à m’attacher à ces personnages trop lisses, trop détachés de ce qui leur arrive. Lorsque Edie découvre la vérité sur son mari, elle ne semble pas être perturbée, cela lui glisse dessus, comme si son mari venait de lui dire qu’il avait cassé un verre!!! Son amour serait à ce point une évidence ? Pour qu’elle ne remette rien en question? car après tout ce n’est pas si grave que ça… !!!! Ok un truc a dû m’échapper dans les relations de couple, ou alors suis pas assez moderne !

Quand Tom McKenna, apprend qu’un de ses amis a été torturé pendant 20 ans, aucune émotion ne transpire …. Vive les copains !!!

Dommage que John Wagner n’ai pas réussi  à impliquer son lecteur dans les épreuves vécues par ses personnages. Ok c’est « History of violence », mais un peu d’émotion aurait fait ressortir le côté humain aux personnages, ainsi que du relief à une histoire somme toute bien plate sans ces émotions qui nous caractérisent même au plus fort de la violence.

Au final, aucun enjeu moral, aucune profondeur psychologique, une histoire facile et rapide à lire.

**********************************

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s