Yesterday’s Gone, saison 1, épisode 3 et 4 : Aux frontières du possible

51QOiIAlV4L

Titre : Yesterday’s gone – saison 1 – épisode 3 et 4 : Aux frontières du possible

Auteurs : Sean PLATT et David WRIGHT

Traduction : Hélène COLLON

Éditeur : Fleuve

Pages : 208
Parution : mars 2016
Prix : 11,90€

Ils sont seuls, ou réunis en petits groupes. Certains d’entre eux avaient déjà rêvé tout ce qui s’est passé. Ils l’attendaient, se sont préparés, sans vraiment savoir à quoi. Stupéfaits, abasourdis, les autres s’efforcent d’affronter l’inconcevable. Brent Foster, à la recherche de son fils et de sa femme dans un New York de cauchemar ; Luca, le petit garçon qui suit son instinct, protégé par un étrange totem ; Charlie qui a cru, l’espace d’un instant, que cette Terre déshumanisée serait un monde meilleur ; Boricio, le tueur né qui va devoir trouver sa place entre les proies et les prédateurs… Tous sont liés. Et ces voix qui défient leur raison vont les réunir.
Mais d’abord, sur leur route, se dresse l’abominable.

En apprendre un peu sur les auteurs

Sean Platt & David Wright sont membres du collectif Inkwell, un groupe d’auteurs américains auto-publiés qui dynamitent les genres et réinventent la littérature. Ces deux fans de séries télé, de SF et de paranormal ont décidé d’appliquer au livre les codes de leurs TV shows favoris. Ainsi est né Yesterday’s Gone, la série livresque la plus addictive jamais écrite.

Avis

Une ambiance plus « lourde » que dans le premier tome. On s’enfonce encore plus dans ce cauchemar, sans vraiment tout comprendre de cet avenir sombre qui pointe son nez !

Du suspense à gogo encore une fois, des créatures en veux-tu en voilà, et les êtres humains ne sont pas en reste dans l’horreur … Les groupes se forment et rien ne va plus ! Et aucun groupe ne me tente plus que l’autre, je ne sais pas si j’ai envie de choisir un camp…

Cette série est de plus en plus addictive, les auteurs vont directement dans le vif du sujet, de manière intense et une immersion de plus en plus profonde dans ce mon apocalyptique.

On se pose beaucoup de questions sur ces créatures, on ne sait pas encore ce qui se passe, mais on suppose des zombies … Mais la vérité n’est pas prête d’être divulguer par les auteurs qui jouent la carte du suspense. Ils jouent avec nos émotions et nous malmènent pour nous faire sortir de notre zone de confort ! En effet les sagas de zombies sont de plus en plus nombreuses et là les auteurs nous emmènent loin des sentiers battus… Tous les repères que vous pensez avoir, seront chamboulés et vous risquez même de les perdre…

Une série livresque pleine de promesses.Un avenir bien sombre s’annonce dans les prochains épisodes et j’espère sincèrement que ce rythme sera identique si ce n’est plus tout le long des saisons à venir !

J’ai plusieurs fois pensé à cette série radio La Guerre des mondes qui défraya la chronique en 1938 en semant la panique parmi la population ! Bien entendu ce film du même titre qui fait froid dans le dos et surtout à ce livre d’anticipation qui a marqué des générations et continuera à en marquer : La Guerre des mondes écrit par H. G. Wells, publié en 1898, une des premières œuvres qui confronte l’humanité et une race extraterrestre hostile

 

 

Publicités

2 réflexions sur “ Yesterday’s Gone, saison 1, épisode 3 et 4 : Aux frontières du possible ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s