Nujeen- L’incroyable périple de Nujeen Mustafa et Christina lamb

nujeen1

Editions : HarperCollins Parution : 2 novembre 2016 Pages : 416  Prix : 18€

A 16 ans, elle a fui la Syrie ravagée par la guerre en fauteuil roulant. Le témoignage exceptionnel et poignant d’une jeune fille qui a choisi la voie de l’espoir. En 2015, Fergal Keane, journaliste à la BBC, repère dans la foule des migrants une adolescente en fauteuil roulant. Emu et admiratif devant tant de cran, il recueille son témoignage. Aussitôt, les medias et les réseaux sociaux s’enflamment…  Avec la collaboration de Christian Lamb, Nujeen raconte comment elle a trouvé le courage de s’engager dans ce dangereux périple de 6 000 kilomètres, depuis la Syrie jusqu’à l’Allemagne en passant par la Grèce et la Hongrie…

Un récit porté par l’incroyable détermination de Nujeen et le principe auquel elle n’a pas dérogé :  ne jamais être une victime. 

 « Et maintenant que vous avez lu mon histoire, j’espère que vous verrez que je ne suis pas un nombre et qu’aucun de nous ne l’est. »

Christina Lamb, correspondante au Sunday Times, a couvert la crise des migrants et leur périple à travers l’Europe. Pour illustrer ses propos, elle se fait l’écho de Nujeen, dont le prénom signifie « nouvelle vie », une adolescente, en fauteuil roulant, qui fuie la guerre dans son pays.

pho2146c714-6743-11e3-a285-249e4b5ec53d-805x453

La journaliste, retrace dans un premier temps, les évènements qui ont conduit la Syrie à cette guerre, dans laquelle la population paie un lourd tribut.

photos-avant-apres-alep-syrie-03

Dans un second temps, on suit Nujeen en fauteuil roulant, accompagnée de sa sœur Nasrine, de Gaziantep en Turquie jusqu’à Dortmund en Allemagne. Christina Lamb a souhaité montrer comment s’organise un tel voyage, les rapports que cela peut induire avec les passeurs, avec les autres personnes de la traversée, la manière dont se font et défont les itinéraires, comment les informations circulent, le rapport à l’argent, les conditions de vie des migrants…

3000

Dans une troisième partie, Nujeen est installée en Allemagne et nous la découvrons dans sa nouvelle vie.

J’ai trouvé dommage que le récit ne rende pas suffisamment honneur à sa sœur Nasrine, qui s’est pourtant occupée d’elle pendant tout le voyage, a poussé le fauteuil roulant, elle a montré tant de responsabilités avec force et courage, ne laissant rien transpirer de ses craintes ou doutes.

Quelques photos au centre du livre complète ce récit qui donne la parole à Nujeen sur sa condition et plus généralement sur celle des migrants.

A la fois touchant et instructif, ce livre nous permet de mieux appréhender la situation en Syrie et le quotidien des réfugiés.

o

J’ai terminé ma lecture avec un sentiment mitigé et cette ambiguïté diffuse de récupération médiatique… Faire « pleurer dans les chaumières » en créant cette jeune icône … Les migrants ont-ils besoin de cela ? J’ai été assez « dérangée » par la présentation assez pointue de la politique et de l’Histoire de la Syrie, par la bouche d’une ado de 16 ans, qui semble parfois encore bien immature. Peut-être que ce livre aurait gagné en émotion, si l’esprit de cette jeune fille avait été plus mis en évidence…

Merci à Babelio et aux éditions HarperCollins, de m’avoir donné l’occasion de découvrir ce récit, qui peut s’avérer utile en ces temps parfois troubles, malgré mon avis mitigé. Le sort des migrants doit être connu surtout en cette période où les Européens en ont très peur…

Un avant après qui fait froid dans le dos… et pourtant les migrants font peur…. Et si la situation était inversée?

photos-avant-apres-alep-syrie

photos-avant-apres-alep-syrie-10

J’ai bien peur que ce roman ne soit perçu comme le témoignage d’une jeune adolescente handicapée ne servant qu’à faire du sentimentalisme mal placé, face à une réalité politique défavorable.

picsart_09-27-12.25.24.png

Nujeen Mustafa Cette jeune fille kurde a passé sa vie en fauteuil roulant et reçu très peu d’instruction en Syrie. Elle a appris seule l’anglais en regardant les séries américaines à la télévision, dans l’appartement familial, à Alep où la guerre faisait rage. Avant de s’engager avec sa sœur dans un éprouvant périple de près de 6 000 kilomètres, Nujeen s’était d’abord enfuie en Turquie depuis Kobané, sa ville natale, alors théâtre de violents combats entre le groupe Etat islamique et les forces kurdes soutenues par les Etats-Unis. Son récit témoigne de l’une des plus grandes crises humanitaires actuelles.

Christina Lamb Co-auteur de Moi, Malala, diplômée de Harvard et d’Oxford, elle a publié sept livres et reçu de nombreux prix pour son travail de grand reporter, dont celui de meilleur correspondant étranger à cinq reprises, ainsi que le prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre. Elle a su restituer dans ce récit la voix si attachante de Nujeen – vive, curieuse des autres, empreinte de compassion et d’optimisme.

 

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois  :

challenge-un-pave-par-mois

Publicités

16 réflexions sur “ Nujeen- L’incroyable périple de Nujeen Mustafa et Christina lamb ”

  1. Bien que le sujet est capital à aborder et qu’il faut ré-humaniser le terme « migrants », je pense que je resterai aussi dubitative quand à l’effet récupération médiatique. Je serai plus pour la création d’un livre qui reprendrait le destin de plusieurs de ces migrants, peu importe leur condition physique, peu importe si leur histoire est celle qui fera le plus pleurer dans les chaumières. Merci pour cette chronique.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s