L’opossum Rose de Federico Axat

81jxzlaxizl

Editions : Calmann-Lévy Parution : 12 octobre 2016 Pages : 432  Prix : 21.90€

Désespéré, Ted McKay est sur le point de se tirer une balle dans le crâne lorsque, le destin s’en mêlant, un inconnu sonne à sa porte. Et insiste. Ted s’apprête à aller ouvrir quand il aperçoit sur son bureau, et écrit de sa propre main, un mot on ne peut plus explicite : Ouvre. C’est ta dernière chance. Sauf qu’il ne se rappelle absolument pas avoir écrit ce mot. Intrigué, il ouvre à l’inconnu, un certain Justin Lynch. Et se voit proposer un marché séduisant qui permettrait d’épargner un peu sa femme et ses filles : on lui offre de maquiller son suicide en meurtre. Mais qui est vraiment ce Lynch ? Et quelles sont ses conditions ?

trait-rouge

« Tu sais quoi ? Ça ne change pas grand-chose, d’être fou. Je veux dire par là que ça n’excuse pas tes gestes. Au lieu d’aller en prison, tu te retrouves dans un endroit comme celui-ci, mais il y a toujours une part de toi qui se sent coupable de ne pas avoir su contenir l’autre. Et une part de toi le sait. Elle sait tout. »

trait-rouge

« L’Opossum rose est un jeu : prenez quelques ingrédients hitchcockiens,un peu de l’audace de Jules Verne, deux ou trois astuces du Mystère de la chambre jaune, quelques personnages façon Stephen King, l’atmosphère de Shutter Island, les scripts de Christopher Nolan, The Game, quelques épisodes de Lost, mélangez le tout, et vous ne pourrez plus lâcher le livre. » Luis Benvenuty, La Vanguardia (journal Espagnol)

Avec toutes ces doses de ci et de cela, on ne peut que se jeter sur ce bouquin ! Enfin j’y suis quand même allée à tâtons ! Je me méfie des vitrines trop alléchantes ! Et bien c’est vrai ! N’en déplaise à ceux qui pensent qu’un seul livre ne peut avoir toutes ces influences, l’Opposum Rose possède cette grande diversité et les référence y sont.

Tout est construit pour aller à l’essentiel, des chapitres courts, des pistes complètement faussées, des retournements de situations qui nous perdent, tout est là pour rendre la trame surprenante ! Federico Axat est arrivé à me retourner le cerveau et plus je lisais et plus ça devenait complètement barge et complètement addictif !

L’auteur ne révolutionne pas le genre, mais son intrigue est très bien construite avec un suspense rondement bien mené, il nous entraine dans les tréfonds de la psychologie de son personnage et c’est limite jouissif ! Oui je vous vois bondir… J’ai vraiment aimé !

Tout le long je me suis demandée si le personnage principal était vraiment un malade au bord du suicide ou bien au centre d’un réseau terrifiant …

Federico Axat tend des perches, construit son jeu de cartes, pour ensuite tout faire s’écrouler ainsi que nos persuasions ! Tout n’est que faux-semblants, je n’ai jamais été sûre d’une piste !

Je me suis posée mille et une questions, j’ai suivi mille et une piste, j’ai été happée par un rythme effréné, j’ai eu peur avec le personnage, je me suis posée autant de question que le personnage, pour arriver à un final qui m’a collé un uppercut !!!

Jusqu’à la toute fin du livre, l’auteur m’a malmené, m’a entrainé dans sa toile pour me laisser complètement éreinté jusqu’à la dernière page ! Un dénouement qui m’a laissé bouche bée avec un épilogue qui m’a scotché.

Je pensais lire un livre assez classique et je me suis retrouvée dans une ambiance digne de Shutter Island. Je pensais passer un moment d’un classicisme bienfaisant, j’ai eu moment de grâce !

Je l’ai terminé depuis plusieurs jours et pourtant il me fallait le digérer avant de vous donner mon avis. Il me fallait redescendre après cette émotion encore toute vivace.

En conclusion, l’opossum rose est un livre totalement addictif : une fois que vous plongez dedans vous n’en sortez pas indemne !

trait-rouge

avt_federico-axat_3976

Ingénieur de profession, Federico Axat est l’un des écrivains argentins contemporains majeurs. Ses romans sont des best-sellers salués pour leur suspense et leur sensibilité. « Benjamin », son premier roman, a été publié en 2010. « L’Opossum rose » (La última salida, 2016) est son quatrième livre.

ob_50ed86_calmann-levy

challenge polar et thriller 2016-2017

logopolarssharon1

Un pavé par mois chez Bianca

challenge-un-pave-par-mois.jpg

Publicités

21 réflexions sur « L’opossum Rose de Federico Axat »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s