Martin Luther King : J’ai fait un rêve

814yv2-8cbl

 Scénario :  Teitelbaum, Michael  - Helfand, Lewis 
Dessin : Kumar, Naresh 
 Couleurs : Sherawat, Pradeep  - Sharma, Vijay 
 Editeur : 21g 
 Collection : Destins d'histoire 
 Planches : 109 
 Parution : 30/10/2014

Cela paraît impossible à croire aujourd’hui, mais il y a moins de 50 ans, le Sud des Etats-Unis vivait encore dans un système ségrégationniste où les Noirs ne pouvaient pas bénéficier des même droits que les Blancs. Fils d’un pasteur baptiste et pasteur lui-même, MLK Jr. rêvait d’une nation où chacun serait jugé selon ses qualités et non selon la couleur de sa peau. Son discours devant le Mémorial Lincoln en Août 1963, resté célèbre par la formule « I have a dream – j’ai fait un rêve » en fait le principal artisan de la prise de conscience de tout un peuple. Disciple de Gandhi et de sa philosophie de la lutte non-violente, il prend la tête du combat pour les Droits Civiques et obtient du Président Lyndon B Johnson la reconnaissance des droits égaux pour les Noirs dans tous les Etats-Unis. Son assassinat à Menphis en avril 1968 déclencha des émeutes dans tout le pays. Depuis 1983, le troisième lundi de Janvier est férié aux USA en son honneur.

Jamais la liberté n’est accordée par l’oppresseur, elle doit être conquise par l’opprimé.

Une BD très bien documentée et instructive. Les auteurs reviennent sur les grands moments et les figures emblématiques de la lutte contre la ségrégation raciale, de Rosa Parks , du boycott des bus de Montgomery, de l’élection en 2008 de Barack Obama à la présidence, l’assassinat d’Emmett Till ou le « Bloody Sunday ».

Parsemée d’un certain nombre de photographies représentants le pasteur à la tribune, ainsi que des extraits de ses célèbres discours : celui de 1964 à Oslo alors qu’il recevait le Prix Nobel de la Paix ; celui de la lettre dite « de la prison de Birmingham » ; celui de Washington le 28 août 1963.

De son enfance aux côtés d’un père très engagé à son ascension en tant que leader de la lutte contre la ségrégation, cette BD dévoile tous les grands moments de Martin Luther King. On apprend ainsi qu’il était un admirateur de Gandhi, que c’était un orateur dès le lycée, qu’il était farouche opposant à la guerre au Vietnam.

Au-delà de son parcours politique et de sa vie de famille, cette BD nous montre ses différents combats : contre la ségrégation raciale dans les transports et lieux publics d’abord, puis pour garantir l’accès au vote des électeurs noirs ou pour améliorer le sort des Noirs des quartiers pauvres des états du nord.

La lutte pour le droit des éboueurs de Memphis à un meilleur salaire sera son dernier combat : le 4 avril 1968 Martin Luther King est victime d’un assassinat perpétré par un ségrégationniste blanc armé d’un fusil.

Au dernier chapitre on voit l’héritage laissé par le pasteur : les émeutes raciales qui suivent sa mort, la poursuite du combat mené par sa femme et ses enfants…

Une dizaine de pages nous montre la chronologie de l’émancipation des noirs aux États-Unis et propose une interview d’un père et sa fille, tous deux Noirs et nés aux Etats-Unis, qui reviennent sur les conséquences qu’ont eu pour eux les combat de Martin Luther King des années 1964 à aujourd’hui.

 

Publicités

5 réflexions sur “ Martin Luther King : J’ai fait un rêve ”

  1. Et oui, faut pas croire, ça ne fait pas longtemps qu’ils ont des droits, tout comme nous, les femmes… Je note la bédé, j’aimerais en savoir plus sur cette période « noire » (dans le sens premier du terme) de l’Amérique.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s