Un bébé pour Rosemary de Ira Levin

51ueywfjxzl

 Edition : Robert Laffont
 Parution : mai 2011 
 Pages : 364 
 Prix : 12€        
Genre : Fantastique, Science Fiction, satanisme

Un cinq pièces au Bradford en plein coeur de New York, quel bonheur pour un jeune couple! Rosemary et Guy n’en reviennent pas. Les jaloux disent que l’immeuble est maudit, marqué par la magie noire, que le sinistre Marcato y habita, que les sœurs Trench y pratiquèrent des sacrifices immondes…
Peu de temps après l’arrivée de Rosemary, une jeune fille se jette par la fenêtre.
Une étrange odeur règne dans les appartements. Quant aux voisins, leurs yeux sont bizarres, leurs prévenances suspectes. Guy lui-même change, et sa jeune femme, poursuivie par des rêves atroces, lutte en vain contre une terreur grandissante.
Que deviendra, dans ces conditions, le bébé de Rosemary…?trait-rouge

 » Et maintenant, en passant en revue les semaines et les mois écoulés, elle croyait y deviner la présence inquiétante de signes auxquels elle n’avait pas prêté attention et qui revenaient aujourd’hui à sa mémoire, des signe de l’imperfection de l’amour de Guy à son égard, d’une disparité entre ses paroles et ses sentiments. C’était un acteur; peut-on savoir à quel moment un acteur est sincère et cesse de jouer la comédie ? . »

« Tu as des cernes autour des yeux qui feraient pâlir de jalousie un panda. »

« Elle ne savait pas si elle était folle ou si elle avait raison. Si, les sorciers étaient des gens qui cherchaient à acquérir un pouvoir, ou s’ils détenaient réellement ce pouvoir ; si Guy l’aimait et était son mari, ou si c’était un traître, si c’était leur ennemi, à elle et à son enfant. « trait-rouge

Adapté au cinéma, en 1968 par Polanski, Rosemary’s Baby est un roman de Ira Levin qui, grâce à une écriture tout en sobriété, en subtilité a su créer une nouvelle forme d’horreur.

L’auteur parsème son histoire d’horreur, de paranoïa, de complot satanique pour parachever son oeuvre avec un dénouement qui monte crescendo et nous met les nerfs à vifs.

Cette ambiance oppressante et la sensation de malaise que l’on ressent sont tellement bien décrites que les années n’ont pas prises sur ce livre !

Le plume de l’auteur est toujours addictive et magistrale ! Ira Levin est fin psychologue  et fourni avec « Un Bébé pour Rosemary » un chef-d’oeuvre de la littérature horrifique. Nous sommes loin du tout gore qui envahi nos écrans et de plus en plus nos lectures.

La seule chose qui surprend c’est le regard de 2016 sur une société de 1966. La femme qui reste à la maison, s’occupe de la tapisserie, des repas et monsieur qui travaille…. une étude de société très intéressante !

Un classique de la littérature horrifique à mettre entre toutes les mains d’amateurs du genre. trait-rouge

ira-levinIra Levin est un écrivain américain auteur de pièces de théâtre, de romans de science fiction, policiers ou de thrillers.
Étudiant de l’Université de New-York, Ira LEVIN écrit son premier roman à 22 ans seulement,. A Kiss Before Dying [1953] reçoit le prix du meilleur premier roman de l’Association des auteurs américains de romans à énigme [Mystery Writers of America]. Ce succès l’encourage dans cette voie.
Trois ans plus tard, après son service militaire, il s’attaque au théâtre et écrit sa première pièce, une adaptation de Mac Hyman’s No Time for Sergeants.
Il continuera pendant toute sa vie à écrire à la fois comme romancier et comme auteur de pièce. Parmi ses succès de théâtre, la comédie Critic’s Choice, la comédie musicale Drat ! The Cat ! et les suspenses Veronica’s Room et Deathtrap. Certaines de ces pièces sont jouées encore aujourd’hui à Broadway.
Son roman le plus célèbre est Le bébé de Rosemary [Rosemary’s Baby, 1967], roman doux-amer qui fait d’une naïve américaine la victime d’une secte satanique. On accusa même le roman d’avoir favorisé un certain retour à l’occultisme !
Selon le New York Times, Ira LEVIN était d’ailleurs mécontent d’être associé au satanisme populaire qui a suivi la publication de Rosemary’s Baby : « Je me sens coupable de voir que Rosemary’s Baby a conduit à L’Exorciste ou à The Omen, confiait-il au Los Angeles Times en 2002. Une génération entière a été exposée et a une plus forte croyance en Satan ».
Rosemary’s Baby a été adapté au cinéma par le metteur en scène Roman Polanski en 1968, avec Mia Farrow et John Cassavetes dans les rôles principaux.
Dans Les femmes de Stepford [1972] (The Stepford Wives), un SF-thriller également adapté au cinéma en 1975, Ira LEVIN raconte la vie d’une petite cité pittoresque du Connecticut où les femmes sont remplacées par des robots. Un remake a été réalisé en 2004 avec Nicole KIDMAN.
The Boys From Brazil [Les Garçons du Brésil, 1976] est l’histoire d’un étrange complot nazi pour réscussiter Hitler et le Troisième Reich dans l’Amérique du Sud de la fin des années 70. Il a été adapté à l’écran en 1978, avec Gregory Peck et Laurence Olivier.

Ira Levin n’a écrit que sept romans en quarante ans de carrière mais en a vendu des dizaines de millions d’exemplaires.

Publicités

8 réflexions sur “ Un bébé pour Rosemary de Ira Levin ”

  1. L’adaptation de Polanski est géniale ! Je l’ai revue il y a peu et honnêtement elle n’a pas pris une ride ! Je suis très tentée par l’oeuvre originale, évidemment 😉 Merci pour ce petit rappel à mon intention de la lire 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s