Knysna de Odehia NADACO

51x1wpjw6glAuteur : Odehia Nadaco
Date de parution : 06/2016
Pages  : 414
Prix ebook : 3,99€ – Broché : 18€

Deux amis d’enfance unis par un pacte de vérité. Un drame qui va chambouler leurs vies. La difficulté de concilier recherche de la vérité et nécessité d’oublier. Michael Stark et Hilton HdB sont liés par un pacte d’amitié : aucun mensonge, ne rien se cacher. Quand un drame survient qui remet tout en question. Comment continuer à vivre, rechercher la vérité et protéger l’autre de sa propre incapacité à accepter ? La relation complexe entre Hilton et Knysna viendra rapidement troubler la recherche d’une réponse, ramenant de vieux démons, mettant en péril un équilibre difficilement construit.

trait-rouge

« comme si le ciel pleurait les larmes que personne ne versait »

« Les larmes montaient aux yeux de l’embourgeoisée. Difficile de se faire rejeter dans un moment où tout son être est à vif. Et il ne connaissait que trop bien ce sentiment : elle avait toujours très bien su le lui faire ressentir. L’espace d’un instant, il faillit se sentir minable de lui faire ça. Pourquoi reproduire le mal quand on sait ce qu’est la douleur ? Mais pour elle… Il fallait couper court à cette conversation au plus vite, et pour toujours. Il allait lui en donner pour son déplacement. »

trait-rouge

Il y a quelques mois je découvrais un auteur auto-édité de talent, j’ai comme une envie de repartager avec vous mon avis pour que vous puissiez à votre tour faire connaissance avec Knysna.

Un premier roman qui n’a rien à envier aux grands noms du polar!

L’auteur nous plonge directement dans son récit, sans fioriture ni langue de bois, l’horreur dès le départ et je me suis dis ok ! ça démarre fort et je n’ai pas été déçue.

Deux histoires s’entrecroisent. Celle de cet évènement majeur qui sera le fil conducteur tout au long de son roman et la relation de Hil avec Knysna…

Je me suis beaucoup plus attachée à la première, même si par moment l’auteur laisse entrevoir une relation entre les deux, ce n’est qu’à la toute fin que l’on comprend la relation…. ou non relation…

Des moments très forts, une descente aux enfers d’un des personnages et le rôle plus observateur de son ami, même si celui-ci tente à plusieurs reprises de prendre une place plus importante. Sa place d’ami en retrait, mais observateur, qui sait se manifester au bon moment, car le seul qui en fin de compte aime ce personnage torturé et tente de le ramener vers la lumière, vers la vie…

La douleur liée au drame est vraiment palpable et devient de plus lourde et on sent que le final sera à la hauteur. Je me suis perdue dans plusieurs suppositions, preuve que l’auteur sait amener son sujet et le manie avec art.

Les relations que le personnage principal entretien avec sa famille est jouissif d’horreur et cette famille riche dominée par une mère hautaine et haïssable ne peut que devenir antipathique et nous rendre sympathique cet être meurtri par l’absence d’amour et d’attention…

Knysna, qui donne son prénom à ce roman est mystérieuse et se laisse désirer au point de la haïr par moment, pour enfin devenir sympathique lorsque l’on comprend la manipulation dont elle a fait l’objet….

De très bons points positifs et un titre que je n’ai pas compris, j’aurais plus pensé à « une lente descente aux enfers… » ce roman n’a rien à envier aux bons polars qui jalonnent les rayons.

Une dégustation pour une première et une plume qui ne pourra que s’améliorer et nous pondre de bons futurs thrillers.

challenge polar et thriller 2016-2017

logopolarssharon1

Un pavé par mois chez Bianca

challenge-un-pave-par-mois.jpg


 

 

Publicités

11 réflexions sur “ Knysna de Odehia NADACO ”

  1. Bonjour,
    Livre en cours Yeruldelgger de Ian Manook. Je viens de télécharger ce livre ci. Il me semble fort tentant. J’aime lire un premier livre d’auteur. Cela fait quelques fois flop, c’est pas grave. Surtout à ce prix là. Je verrai bien. J’aime bien le résumé de quatrième de couverture. Je suis mon instinct habituel. Avec « Un Sac » de Bakowski lu il y a de cela un bon moment je n’ai pas été déçue. Il en fut de même avec La Pudeur des Sentiments de Dalila Heuse à petit prix à l’époque. Je l’ai vu récemment à l’étal de la librairie grande surface à plus de dix euros et je suis contente pour l’auteur, c’est totalement mérité.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Brindille 🙂 Toujours agréable de voir qu’on a lu des auteurs qui ont pu ensuite prendre leur envol 🙂 Knysna fait parti des livres bien construits et que les maisons d’édition boudent, à cause de rentabilité 🙂 N’hésite pas à venir partager me secouer une fois mis en ligne 😉 Bises

      Aimé par 1 personne

      1. Je suis loin d’avoir terminé Yeruldelgger. Je ne chronique pas les livres que je lis, j’avais commencé sur un autre blog et j’ai abandonné par manque de temps. Je préfère lire 🙂 Toutefois, je mets de temps à autre, une chronique chez l’une ou l’autre, ou chez blacknovel1 le premier blog où je me suis inscrite dans le domaine des romans noirs, polars etc… Bises.

        Aimé par 1 personne

  2. Coucou,
    Je me demandais quel blog m’avait incité à lire ce livre. C’était ici 🙂
    Je le termine à l’ instant. Un premier roman qui vaut le détour par une analyse psychologique et en profondeur de Hilton. Pour moi ce n’est pas un polar, pas du tout. Un excellent roman avec un début très prometteur sur un assassinat. Pourquoi l’ auteur à t-elle pris une telle autre direction en ignorant l’ autre personnage si important Michaël ? Le ton change ainsi que toute la construction du livre qui n’en reste pas moins passionnante. As-lu ce que l’ auteur écrit à la fin de son livre en remerciement . C’est très étrange ou voulu ? Le personnage Hilton est si attachant. Dommage qu’elle n’ait pas fait de même avec son meilleur ami. J’y trouve pour ma part une faille. Un premier livre à conseiller par l’étude des personnages et une profonde aversion pour le milieu dit « riche' » ayant des possessions, des sociétés et de leurs magouilles.
    Un auteur à suivre lors de sa prochaine publication.
    Une très belle histoire sur l’amitié, l’abandon, le rejet et le deuil, agrémenté d’une affaire policière.
    Amicalement.
    brindille – Gene

    Aimé par 1 personne

      1. Personnellement ces remerciements là si c’est bien de cela que je voulais parler, si d’après toi, c’est voulu, pour moi c’est dommage. Cela a créé en moi, des questions normales. Qui, Quoi ? Comment ? Oh !!!! ??? Dommage si c’est voulu. Comme je déteste les « si », je vais ignorer ces remerciements. L’auteur pourrait y répondre si il y a moyen de lui écrire via Facebook ? Même si je déteste ce réseau social. 🙂

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s