la chambre d’ami de James Lasdun

♦ Editeur : Sonatine ♦ Parution : 9/03/2017 Pages : 246 ♦ Prix : 19♦ Genre : huis-clos, polar

Avec cette couverture j’ai tout de suite pensé aux paroles de la chanson « pull marine » d’Isabelle Adjani :

« Avant de toucher le fond
Je descend à reculons
Sans trop savoir ce qui se passait dans le fond

C’est plein de chlore au fond de la piscine
J’ai bu la tasse tchin tchin »

J’ai eu peur de boire la tasse, malheureusement je n’ai pu l’éviter !

Tout est quasiment dit sur la 4ème de couverture, même si je me demande si celui qui l’a écrite a lu le même livre que moi ! Mais la 4ème de couverture m’a vendu du rêve, m’a vendu une extase livresque qui malheureusement n’a pas été au rendez-vous.

Un cadre agréable pour ce huis-clos : une résidence d’été au milieu des montagnes.

Un trio : Charlie, un riche banquier new-yorkais, sa femme Chloé et Matthew, le cousin de Charlie, un cuisinier qui se cherche, qui a une envie de mieux vivre. Charlie invite son cousin Matthew à passer l’été dans le bungalow de sa résidence secondaire, qui en échange de son hébergement, cuisine pour la famille. La chaleur estivale aidant, chacun vaque à ses occupations

Une cinquantaine de page pour mettre le décor et les personnages en place. Je me suis ennuyée !!! Les descriptions sont longues ! Ennuyeuses ! Je n’ai pas du tout accroché avec l’écriture de l’auteur, j’ai pourtant été appâtée par une comparaison avec Françoise Sagan, Claude Chabrol et Patricia Highsmith, pourtant je n’ai retrouvé aucun des talents cités !

Je ne me suis attachée à aucun des personnages que j’ai trouvé détestables et sans aucun charisme.

Je pensais avoir de la Passion, du drame, de la trahison, l’adultère, un meurtre : rien ne devait manquer à mon plaisir ! Les éléments sont effectivement présents, mais bien trop plats et larvés pour prendre tout leur essor et donner du plaisir au lecteur !

challenge polar et thriller 2016-2017

logopolarssharon1

 

dropfin

James Lasdun est né à Londres, il vit dans l’Etat de New York et enseigne la création littéraire à l’Université de Princeton. Il a reçu le prix Dylan Thomas pour la fiction et une bourse Guggenheim pour la poésie. La nouvelle titre du recueil Besieged a inspiré Shanduraï au réalisateur Bernardo Bertolucci.

Publicités

10 réflexions sur “ la chambre d’ami de James Lasdun ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s