Prière de sang d’Olivier Casaliva

81mhxtsrvil

Autoédition

♦ Parution : 12/2016

♦ Pages : 230

♦ Prix ebook : 4,99€

♦ Prix Broché : 17€

♦ Genre : Thriller- horrifique

 

Quand les habitants d’un village paisible sont en proie à leurs propres démons…

Saint-Martin est un petit village du Sud de la France calme et agréable. Jusqu’au jour où le mal commence à envahir de manière inexplicable l’âme de certains villageois.

Louis, le curé de la Paroisse, et François, le médecin du village, vont unir leurs forces pour comprendre ce qui est en train de se passer et organiser la résistance. Mais qui est vraiment l’ennemi ? D’où tire-t-il sa force et comment résister aux tentations qu’il sait faire naître, en stratège aguerri, dans le cœur même des plus endurcis ?

Comme vous le savez (j’en rajoute une couche, des fois que) j’apprécie beaucoup l’autoédition ! Oui on y trouve des bons livres des moins bons, mais il y a de la matière et des idées.

banniere-je-lis-des-autoedites-1

Avec Prière de sang, j’ai pu profiter d’un bon thriller horrifique court mais intense. Ces dernières années j’ai du mal à retrouver cette petite boule de peur que je pouvais ressentir plus jeune, en lisant un bon livre d’épouvante ! Du coup je suis toujours en recherche de cette sensation.

Je ne vais pas dire que je l’ai eu avec ce livre, mais l’intensité de l’histoire m’a fait passer un bon moment, un page turner très agréable à lire et l’horreur est au rendez-vous. Mais peut-être suis-je trop habituée à ce genre, du coup peur je n’ai pas eu 😉 mais bon moment j’ai passé !

L’écriture est fluide, agréable, on sent que l’auteur a bien travaillé les descriptions des scènes qui sont parfois dérangeantes, choquantes, mais c’est bien ce que l’auteur cherche à dégager et c’est réussi.

L’histoire est très contemporaine, pourtant aucune indication de période n’est précisée et c’est ce qui rend ce livre intéressant !  Les croyances religieuses étant ce qu’elles sont aujourd’hui, on ne pense pas que Dieu, le Diable puisse être derrière certaines horreurs…

Un village bien décrit qu’on visualise très bien, des personnages  travaillés, un prêtre tellement imprégné de Dieu qu’il en est touchant ! Mais un prêtre qui n’en est pas moins homme et qui peut faillir…

Voilà comment cela débute on se dit que la « chaire » est faible… Mais non l’auteur retourne la situation et nous basculons dans l’horreur avec une lutte entre le bien et le mal… On imagine très bien le tiraillement entre la foi et le désir et la complexité à la quelle notre prêtre est confronté !

S’agit-il d’un choix que l’on peut faire ? D’une manipulation ancestrale ?

L’être humain ici est confronté à ses bas instincts sans parfois pouvoir résister même pour les plus purs…. Cible parfaite et oh combien précieuse pour le Malin…

Dieu, l’amour, le sexe, le meurtre, le viol, le Diable ici tout est présent….

Le final reste ouvert et laisser libre court à l’imagination…

Publicités

84 réflexions sur “ Prière de sang d’Olivier Casaliva ”

          1. Et bien pourtant, elle l’a reçue, sa formation !! Je te parie qu’elle arriverait à me donner envie de lire 50 nuances et merci pour ce moment ! 😆

            Si j’ai bien compris, le mâle commence à envahir de manière inexplicable Laam (la chanteuse, pour les plus jeunes qui ne la connaîtrait pas). Pitch intéressant !!

            Aimé par 2 people

          2. Nous parlions de Ju Lit Les Mots qui a reçu une formation de tentatrice, pas pour jouer sur l’île du même nom, mais une formation de tentatrice littéraire !

            J’ajoutais aussi ceci, à propos du talent de tentatrice de Ju Lit « Je te parie qu’elle arriverait à me donner envie de lire 50 nuances et merci pour ce moment ! »

            Aimé par 2 people

          3. Allez, une petite sieste et ça ira mieux ! T’inquiète, je fais pareil, hier, je devais être à la ramasse car je pensais dur comme fer (ou comme la bistouquette à Rocco) que j’avais envoyé un truc et ben non ! pfffff….

            Aimé par 2 people

          4. J’ai même réussi à ouvrir les yeux 50 mètres avant le rond-point alors que le GPS était coupé, vu que je connaissais la route (mais pas mon homme, il les oublie en un an).

            J'aime

          5. Dans la voiture ou sur un banc dans un parc, je sais le faire, je reste attentive, je ne dors que très peu, mais si je me couche dans le divan, là, bérézina, je suis partie pour 2h !

            Aimé par 2 people

          6. Si je m’allonge dans le canapé, je dors 2h, et ensuite, quand je me réveille, je suis mal !! Alors, micro-sieste dans la voiture ou au parc quand c’est au boulot et qu’il y a du soleil.

            Aimé par 1 personne

  1. Intéressant ce petit auto-édité! Je prends bonne note. C’est vrai que quand on lit beaucoup dans le genre on a du mal à retrouver cette petite boule d’angoisse. La dernière fois que je l’ai eu c’était avec Bird Box de Josh Malerman qui du coup reste dans mon top 10 préféré à cause de ça xD

    Aimé par 1 personne

  2. j’aime bien ces histoires de diable, curé et autres éléments typiques du style. Le livre qui m’a fait le plus peur c’est un Stephen King. Classique mais efficace. Merci pour cette note tentatrice 😉 lol très bon weekend à toi Julie 😉 🙂 Bises.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s