les survivants d’Aglot de Delphine Biaussat

 

 

Parution : 17 mai 2017 – Édition : ÉvidenceCollection  I-Mage-In-Air

Pages : 128 – Genre : fantastique

Proposé par les éditions Evidence « Les survivants d’Aglot » de Delphine Biaussat nous entraîne vers une catastrophe à la suite de laquelle les morts se relèvent ! L’histoire débute avec un duo atypique, Anthony, nouveau gardien à la prison de la ville et Émilie, l’une des détenues, vont devoir coopérer pour survivre.

Ceux qui me suivent, savent que je suis assez friande de lecture de ce genre et les zombies m’attirent comme un aimant ! Et je dois dire que cette couverture m’a intrigué. Le thème des zombies est un thème largement utilisé ces dernières années, ce qui va faire la différence, c’est la plume de l’auteur et comment il a décidé de le traiter !

Pour le coup, Delphine Biaussat, présente une idée somme toute, originale tout en ancrant le récit dans notre temps ! Ici point de manipulation génétique ou de fuite de virus… Ce qui donne un côté fantastique au récit…

Pour une fois, les zombies, ne riment pas avec survies… Mais avec Pourquoi ??? Enfin si, nos héros devront survivre pour trouver LA réponse ? Ils vont essayer de comprendre, de trouver une solution, plutôt que de trouver une nouvelle façon de vivre.

Un récit court, qui embarque facilement le lecteur avec des personnages bien campés. Malgré leur incompréhension des évènements, leur personnalité va s’étoffer au fur et à mesure des découvertes.

Un roman pas tout à fait abouti et qui laisse le lecteur sur sa faim. Une écriture simple, un peu familière, mais néanmoins agréable.

L’auteur, Delphine Biaussat, présente une lecture originale et revisite le genre et ce n’est pas pour me déplaire, même si je reste une grande fan de l’hémoglobine des zombies…

Vers onze ans, elle s’est lancée dans deux histoires, juste pour le plaisir, dont une enquête policière. Ses études l’ont tenu éloigné de l’écriture et au fil des ans, l’envie de reprendre sa plume la titillait.  Depuis deux-trois ans, Elle se laisse complètement aller et a des projets d’écriture plein la tête. « Meurtre au manoir des fées » (2015) est son premier roman.

Publicités

12 réflexions sur “ les survivants d’Aglot de Delphine Biaussat ”

  1. si lrsquo;écriture est trop familière c’est pareil pour moi, cela m’arrête. J’accorde beaucoup d’importance au style et c’est vrai qu’il faut aussi une histoire c’est mieux 😉 bon après midi Julie 😉 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s