Prix des Auteurs Inconnus – Catégorie : Imaginaire – Sorceraid, Episode 1 : Le Fantôme de Waterlow : Saison 1 : Décadence de Léna Lucily

Parution : 10 juin 2016 – Auto-édité – Prix Numérique : 2,99€Prix Papier : 9,45€148 PagesGenre : Fantastique

Ce livre a été sélectionné pour le Prix des Auteurs Inconnus, que je vous invite à découvrir Ici ou ici ou encore   🙂

Les histoires de sorcières et compagnies, ce n’est pas trop ma tasse de thé, café… C’est d’ailleurs pour ça que je n’avais pas sélectionné ce livre…

Puisque j’ai choisi de chroniquer deux catégories, dans le cadre du prix, je me suis donc retrouvée à lire ce bouquin… J’avoue que je reculais le moment fatidique…

Contre toute attente, j’ai passé un très bon moment en compagnie de Nora et de sa découverte du monde de la magie…

Sorciers décadents, fantômes, potions, sortilèges, malédictions, nécromancie, ésotérisme, sorcellerie, boule de cristal, chauve-souris, « papichons », marmites… Ces mots n’auront plus aucun secret pour vous…

Le fait que Nora soit une sorcière « moderne » permet de s’identifier facilement, surtout que la nénette, est blogueuse mode, cherche du boulot et se retrouve embauchée par Sorceraid « Consultants » pour des sorciers qui ont utilisé toute leur magie et l’ont perdue….

Avec une plume fraîche, drôle et légère, l’auteur nous parachute dans son univers magique, d’une manière tellement naturelle, que rien ne surprend. La construction narrative est de très belle qualité, emmenée par une plume fluide et addictive que l’on se surprend à lire avec frénésie.

Je salue le travail d’écriture de l’auteur, car je n’ai décelé aucune coquille, pas de répétitions superflues… Un excellent boulot !

« Sorceraid » représente l’archétype de la société moderne : il faut vendre, vendre, vendre… Le leitmotiv principal : le chiffre d’affaire… Vous avez perdu vos pouvoirs… « Sorceraid », a ce qu’il vous faut… Des scrupules… On s’en tamponne…

La modernité de l’univers de l’auteur, ancre son intrigue dans la réalité et permet de facilement s’identifier aux différents personnages. Le repérage spatio-temporel est facilement identifiable, puisque nous nous trouvons au178b Whitechapel Road à Londres.

L’auteur plante ses personnages et son décor, de manière fluide, tout en nous entrainant vers des rebondissements, inattendus, Nora étant novice, on ne s’attend pas à ce qu’elle se retrouve rapidement confronté à son statut… Pourtant l’auteur ne la ménage pas.

On aimerait en apprendre davantage sur certains personnages, l’auteur n’a pas encore tout dévoilé. Leur présentation n’est qu’effleurée, pour une mise en bouche…

150 pages de plaisir, sans temps mort, ni longueurs superflues, le tout est savamment dosé avec une construction qui maintient le suspense jusqu’à la toute fin, tout en amorçant la suite…

Un premier tome suffisamment développé pour permettre au lecteur de se projeter dans une suite, sans avoir à attendre de trop connaître l’univers de l’auteur.

Un livre qui se lit vite, qui fait du bien tout en apportant une touche de magie.

Certaines descriptions sont assez loufoques, avec un humour subtil, pour faire sourire le lecteur, tout en gardant un recul nécessaire lors de situations parfois dramatiques, auxquelles sera confrontée notre héroïne…

Une vraie satire du monde du travail, qui vous fera transposer chaque moment à votre quotidien…

Léna est originaire de Brest et a vécu à Rennes, Paris, Norwich et Londres. Elle a étudié la littérature, les langues étrangères, la traduction et le management interculturel.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s