Archives pour la catégorie Dystopie – Anticipation – Uchronie – Post Apocalyptique

Prix des Auteurs Inconnus – Catégorie : Imaginaire – Le matin des larmes de Bruno Sanna

Parution : 10 avril 2017 – Auto-édité            Prix Numérique : 2,99€Prix Papier : 5,49€206 PagesGenre : Uchronie

 

Ce livre a été sélectionné pour le Prix des Auteurs Inconnus, que je vous invite à découvrir Ici ou ici ou encore   🙂

J’ai vraiment du mal à faire un retour sur cette lecture…

Le Matin des Larmes fait partie des titres que j’ai sélectionné lors de la première étape du Prix. Les 10 premières pages ne m’avaient pas totalement convaincues, alors même que la 4ème de couverture promettait une belle surprise… Et la couverture ne m’emballait pas du tout ! Cette couverture est en totale contradiction avec le genre du récit et peut avoir un effet « repoussoir », ne laissant pas le lecteur s’approprier les choses. Une couverture plus abstraite aurait à mon sens été plus adaptée.

L’auteur tente de mener son intrigue sur plusieurs fronts en tentant de fusionner thriller historique, fantastique et uchronie. 3 genres que j’affectionne particulièrement. Malgré un postulat de départ assez intéressant, l’auteur se perd en route et le lecteur tente de démêler la trame sans y arriver.

Le récit reste plat, alors même que plusieurs rebondissements tentent de se glisser dans l’intrigue, le suspense n’est pas au rendez-vous et ne décolle pas. Je me suis ennuyée du début à la fin sans que mon intérêt ne s’éveille, ni pour l’intrigue ni même pour les personnages que j’ai trouvé apathiques, sans personnalités et à la limite de la caricature.

Quant à la plume, elle est simple, sans fioritures, ce qui peut plaire, mais pour moi elle manque de relief. Pour autant les phrases courtes et simples apportent une certaine fluidité au récit.

L’histoire aurait pu être intéressante, mais l’auteur n’arrive pas à se démarquer de Philip K. Dick et de son magnifique « Le Maitre du Haut Château ».

J’imagine que créer un univers à part entière en partant d’un fait historique n’est pas simple, mais j’ai vraiment été déçue, car j’espérais que l’auteur arriverait à rebondir, malheureusement cela n’a pas été le cas…

J’aurais souhaité que l’auteur apporte plus de nervosité, plus d’action. Ce n’est qu’à la toute fin que cela bouge un peu… Mais ça y est c’est fini…

Musicien et membre de la SACEM, il crée dans les années 1990, en compagnie de ses deux frères le groupe 5è Avenue avec lequel il enregistre l’album, « Les baratins du bar atteint ».

Après avoir écrit des chansons, des poèmes et des nouvelles, Bruno Sanna s’est lancé dans l’écriture de son premier roman, « Le matin des larmes » (2017).

 

 

Publicités