Le Fils de Rosemary de Ira Levin

71gveaqivjl

 Edition : Robert Laffont
 Parution : 15/09/2016 
 Pages : 376  
Prix : 9,50€        
Genre : Thriller fantastique

Novembre 1999.
Rosemary Woodhouse se réveille dans une clinique d’un coma long de 27 ans. Et se rend vite compte que ce monde inconnu qui se révèle à elle est en admiration idolâtre devant un jeune homme d’apparence christique, enfant chéri des médias, dont la parole bienveillante a converti des millions de fidèles. Andy, la chair de sa chair. Mère et fils se rencontrent enfin, apprennent à se connaître. Rosemary, rassurée, découvre que ce charismatique fils prodigue, au lieu d’être l’instrument docile de la volonté de son père, veut symboliquement sceller la réconciliation de tous les hommes à l’orée du troisième millénaire.
Mais ce nouveau sauveur autoproclamé n’est-il pas un peu trop angélique ?trait-rouge

L’auteur a pris son temps et attendu une trentaine d’années pour écrire la suite de Rosemary’s baby.

Ce second opus marque une rupture de ton très inattendu et montre bien que l’auteur en a fini avec cette naïve ménagère américaine.

Si vous espérez revoir la même Rosemary à la fois intelligente mais manquant de perspicacité vous la retrouverez, aveuglée par son optimisme et son amour maternelle malgré ses crises de lucidité.

On se demande si l’auteur a voulu faire une suite ou écrire un roman totalement différent sans oser renier son chef-d’oeuvre. Bon l’histoire est sans plus, un peu de suspens, mais rien de très transcendant, ce qui malheureusement nous entraine vers un thriller dans la seconde partie, mais sans grande prétention.

Reste le final, évidemment qui est complètement inattendu et m’a complètement scotché. Et si Ira l’auteur n’avait  pas cédé à la facilité, s’il avait vraiment prévu ce dénouement, car le doute est toujours possible, alors il est vraiment très malin parce que les dernières pages balaient toutes les invraisemblances et question en suspens !

Le succès relatif du Fils de Rosemary est sans nul doute dû au premier roman et au très réel talent de son auteur.

trait-rouge

ira-levin

Ira Levin est un écrivain américain auteur de pièces de théâtre, de romans de science fiction, policiers ou de thrillers.
Étudiant de l’Université de New-York, Ira LEVIN écrit son premier roman à 22 ans seulement,. A Kiss Before Dying [1953] reçoit le prix du meilleur premier roman de l’Association des auteurs américains de romans à énigme [Mystery Writers of America]. Ce succès l’encourage dans cette voie.
Trois ans plus tard, après son service militaire, il s’attaque au théâtre et écrit sa première pièce, une adaptation de Mac Hyman’s No Time for Sergeants.
Il continuera pendant toute sa vie à écrire à la fois comme romancier et comme auteur de pièce. Parmi ses succès de théâtre, la comédie Critic’s Choice, la comédie musicale Drat ! The Cat ! et les suspenses Veronica’s Room et Deathtrap. Certaines de ces pièces sont jouées encore aujourd’hui à Broadway.
Son roman le plus célèbre est Le bébé de Rosemary [Rosemary’s Baby, 1967], roman doux-amer qui fait d’une naïve américaine la victime d’une secte satanique. On accusa même le roman d’avoir favorisé un certain retour à l’occultisme !
Selon le New York Times, Ira LEVIN était d’ailleurs mécontent d’être associé au satanisme populaire qui a suivi la publication de Rosemary’s Baby : « Je me sens coupable de voir que Rosemary’s Baby a conduit à L’Exorciste ou à The Omen, confiait-il au Los Angeles Times en 2002. Une génération entière a été exposée et a une plus forte croyance en Satan ».
Rosemary’s Baby a été adapté au cinéma par le metteur en scène Roman Polanski en 1968, avec Mia Farrow et John Cassavetes dans les rôles principaux.
Dans Les femmes de Stepford [1972] (The Stepford Wives), un SF-thriller également adapté au cinéma en 1975, Ira LEVIN raconte la vie d’une petite cité pittoresque du Connecticut où les femmes sont remplacées par des robots. Un remake a été réalisé en 2004 avec Nicole KIDMAN.
The Boys From Brazil [Les Garçons du Brésil, 1976] est l’histoire d’un étrange complot nazi pour réscussiter Hitler et le Troisième Reich dans l’Amérique du Sud de la fin des années 70. Il a été adapté à l’écran en 1978, avec Gregory Peck et Laurence Olivier.

Ira Levin n’a écrit que sept romans en quarante ans de carrière mais en a vendu des dizaines de millions d’exemplaires.

 

Publicités

8 réflexions sur “ Le Fils de Rosemary de Ira Levin ”

  1. Cet écrivain m’a l’air fort intéressant. Je ne connais pas du tout ses autres romans. Mais tu viens de piquer ma curiosité. Merci Julie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s