Les filles des autres de Amy Gentry

51ifk5zjhal

Editeur : Robert Laffont Collection : la Bête NoireParution : 19/01/2017 ♦ Pages : 336 ♦ Prix : 19,50€ Genre : Suspense, Thriller psychologique

ÊTES-VOUS BIEN CERTAINE DE CONNAÎTRE VOTRE FILLE ?
D’AILLEURS, EST-CE VRAIMENT LA VÔTRE ?

À 13 ans, Julie Whitaker a été kidnappée dans sa chambre au beau milieu de la nuit, sous les yeux de sa petite soeur. Dévastée, la famille a réussi à rester soudée, oscillant entre espoir, colère et détresse. Or, un soir, huit ans plus tard, voilà qu’une jeune femme pâle et amaigrie se présente à la porte : c’est Julie.
Passé la surprise et l’émotion, tout le monde voudrait se réjouir et rattraper enfin le temps perdu. Mais Anna, la mère, est très vite assaillie de doutes. Aussi, lorsqu’un ex-inspecteur la contacte, elle se lance dans une tortueuse recherche de la vérité – n’osant s’avouer combien elle aimerait que cette jeune fille soit réellement la sienne…

trait-rouge

Cette seule phrase : « ÊTES-VOUS BIEN CERTAINE DE CONNAÎTRE VOTRE FILLE ? D’AILLEURS, EST-CE VRAIMENT LA VÔTRE ? » a attiré mon attention ! Le retour d’Yvan a fait le reste…

« Les filles des autres », premier roman d’Amy Gentry vend du suspense sur la couverture et ce n’est pas un mensonge que la Bête Noire nous vend ! Un vrai suspense doublé d’un très bon thriller psychologique

On est embarqué dans une histoire familiale douloureuse, avec l’enlèvement huit ans plus tôt de Julie. Drame qui se déroule au sein même de la maison et dont le seul témoin est Jane, alors âgée de dix ans. L’auteur, nous propulse huit ans plus tard… Tout de suite le ton est donné, la famille est disloquée mais tente tant bien que mal de rester soudé… D’espoir il n’y avait plus… Un corps à enterrer aurait permis de faire le deuil… Mais, contre toute attente, Julie revient… Elle a vingt et un an… Elle est sonnée, pâle et amaigrie …

Julie est de retour….

Tous les espoirs sont permis… Tout le monde voudrait se réjouir et rattraper le temps perdu, reconstruire les liens, malgré les doutes qui assaillent rapidement Anna, la mère.

La maternité est largement mise en avant, l’auteur nous emmène dans les doutes et les questions d’Anna… Comment construire ou reconstruire avec un être que tu ne connais plus… Anna forcément n’est pas différente, elle se demande qu’a pu vivre sa fille, comment a-t-elle survécue. Tout peut nous échapper, confronté à ce genre de situation, la construction d’un lien parental rompu, n’est pas des plus facile, tu te pose des questions, auxquelles tu n’auras pas forcément de réponses… Mais souhaite-tu réellement avoir les réponses, qui peuvent être encore plus douloureuses que le mal en lui-même…

Julie a survécu, Julie est revenue parmi sa famille, Julie s’est construite sur le mal qu’elle a vécu… Et son arrivée, remet en question les huit années à vivre à côté de ses pompes!!! Car Anna, n’a pas su, ou par peur, n’a pas voulu créer de lien avec son autre fille Jane… Comment donner de l’amour à l’enfant qui reste, alors que tu es toit-même larguée, comment aimer, quand toi-même tu te déteste ?

Ce livre ne peut laisser indifférent ! Amy Gentry malmène son lecteur et l’embarque dans une histoire d’une rare cruauté mais tout en douceur… Elle brouille les pistes …

Le récit est magnifiquement construit, les chapitres s’alternent entre présent et ce que semble avoir vécu plusieurs personnes… On se demande d’ailleurs pourquoi l’auteur nous entraine dans le sillage de ces personnages… des personnages meurtris, Charlotte, Gretchen, Violet… Qui sont-elles ? Je me suis demandée dans quoi l’auteur m’embarquait… Mais tout prend son sens avec ce final en apothéose !!!

Waouhhh quelle construction, quel talent, partant d’un thème largement utilisé, l’auteur arrive, pour un premier roman, à présenter un petit bijou !

Ne vous y trompez pas ! Avec « les filles des autres » vous serez malmenés, noyés dans ce que l’Humain a de plus mauvais et de plus bas… Comment se reconstruire… Ou se construire quand tu as vécu l’horreur… La force de caractère des personnages est vraiment une belle leçon et l’auteur nous surprend…

Julie a grandit, Julie s’est construite dans la douleur… Mais parfois il faut guérir le mal par le mal…

Une vraie étude sur la psychologie humaine, sur la construction de soi dans la douleur, sur les rapports entre les parents et les enfants, sur le manque d’attention envers l’enfant qui est présent.

Difficile de garder les idées claires, quand tout semble perdu, quand une partie de soi a disparu… Mais comment faire pour sauvegarder un lien, de plus en plus ténu avec cet enfant que l’on ne vois plus, car trop centré sur sa douleur ! L’auteur nous démontre à quel point, les sentiments, les doutent peuvent atteindre les enfants, qui observent et se construisent à travers leurs parents…

Un vrai thriller psychologique, d’une très grande qualité et d’une construction magistrale ! Un auteur à suivre, sans aucun doute.

Merci aux éditions Robert Laffont et à NetGalley 🙂

trait-rouge

avt_amy-gentry_4494Amy Gentry est titulaire d’un doctorat (PhD) d’anglais de l’Université de Chicago en 2011.

Chroniqueuse littéraire pour le Chicago Tribune, ses chroniques apparaissent également dans Salon, la LA Review of Books ainsi que dans l’anthologie Best Food Writing of 2014.

challenge polar et thriller 2016-2017

logopolarssharon1

Publicités

21 réflexions sur “ Les filles des autres de Amy Gentry ”

  1. Là pour le coup ( et ta magnifique chronique n’y est pour rien) je vais passer mon tour sur ce roman, parce que des romans ou des films traitant cette thématique ( l’enfant disparu qui revient un jour , est ce lui ou bien un imposteur ?) il y en a eu pas mal. Je n’ai pas envie de lire quelque chose que j’aurai déjà vu par ailleurs. J’attends donc patiemment ta prochaine chronique 😉 Amitiés.

    Aimé par 2 people

  2. Ah que voilà des mots qui me font plaisir ! Pas seulement parce que tu me cites, mais surtout parce que ton bel avis devrait contribuer à en convaincre d’autres.
    Ce livre le mérite vraiment, il est très fort

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s